22°
Aujourd'hui
picto-temps
Accessibilité
a A
Rechercher sur le site
  • Bandeau 2021

Démarches Administratives

Liste des thèmes » Fiscalité » Taxes liées aux salaires » Participation de l'employeur à l'effort de construction (PEEC)

Participation de l'employeur à l'effort de construction (PEEC)

Vérifié le 15 mai 2024 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Les entreprises qui emploient 50 salariés et plus ont l'obligation d'investir dans la construction de logements en versant une cotisation appelée «  participation des employeurs à l'effort de construction (PEEC) » , connue également sous le nom du 1 % logement. Cette cotisation correspond à 0,45 % de la masse salariale.

Toute entreprise doit payer la participation des employeurs à l'effort de construction (PEEC) lorsque les 2 conditions suivantes sont remplies :

À savoir : Les entreprises du secteur agricole doivent contribuer à la participation des employeurs agricoles à l'effort de construction (PEAEC).

Calcul de l'effectif salarié

L'effectif salarié est calculé en fonction des règles de décompte de la « sécurité sociale », c'est-à-dire en prenant en compte tous les établissements , sur l’année civile écoulée.

C'est l'effectif salarié moyen annuel (EMA) qui est pris en compte pour le calcul de la PEEC. Il correspond à la moyenne du nombre de personnes titulaires d'un contrat de travail au cours de chacun des mois de l'année civile précédente.

L'effectif moyen annuel (EMA) est calculé le 1er janvier de l'année N, à partir de la moyenne des effectifs mesurés chaque mois de l’année N -1.

En pratique, l’effectif de l’année N-1 détermine si l’employeur est soumis à l’obligation d’investissement dans la construction de logement sur l'année N.

Exemple : L'effectif de l'année 2023 permet donc de déterminer si l'employeur doit payer la PEEC en 2024.
À savoir : Pour connaître les modalités de calcul des effectifs, vous pouvez vous reporter à la fiche dédiée.

Variation du seuil d'effectifs

Le franchissement du seuil de 50 salariés à la hausse est pris en compte après 5 années civiles consécutives. Lorsque l'effectif repasse sous le seuil de 50 salariés, l'entreprise dispose à nouveau de 5 ans avant d'être soumise à la PEEC.

Exemple : Si le seuil des 50 salariés est franchi le 1er janvier 2023, puis constaté pendant 5 années consécutives, l'entreprise sera soumise à la PEEC en 2028.

Si l'entreprise est soumise à la PEEC, elle doit payer une participation minimale de 0,45 % des rémunérations versées lors de l'année précédente (N-1).

Il faut prendre en compte le montant total des rémunérations imposables (salaires, cotisations salariales, primes, gratifications, indemnités, etc.) et avantages en nature versés aux personnes employées au cours de l'année N-1.

En revanche, les embauches suivantes sonte exclues du calcul de la PEEC :

  • Celles réalisées en contrat d'accompagnement dans l'emploi
  • Celles réalisées par les ateliers et chantiers d'insertion en CDD et ouvrant droit au versement de l'aide de l'État. L'exonération porte sur la part de la rémunération inférieure ou égale au Smic et s'applique pendant la durée d'attribution de l'aide de l'État.
À savoir : Un simulateur permet de vérifier si l'entreprise est soumise à la PEEC en fonction de son effectif. Il permet également de calculer le montant de la PEEC.Action logement

L'entreprise soumise à la PEEC peut soit réaliser des investissements directs en faveur du logement des salariés, soit effectuer des versements à des organismes collecteurs.

Ces investissements ou versements doivent être effectuées dans le délai d'un an à compter de la fin de l'année civile écoulée. Ce délai expire le 31 décembre de l'année suivant celle du versement des rémunérations.

L'entreprise peut choisir de réaliser des investissements en faveur du logement de ses salariés.

Il peut s'agir des investissements directs suivants :

  • Prêts à taux réduits accordés aux salariés pour financer la construction de la résidence principale ou de celle de leur conjoint, de leurs ascendants ou descendants
  • Investissements dans la construction de logements locatifs ou dans des travaux d'amélioration d'immeubles anciens appartenant à l'entreprise, loués ou destinés à être loués aux salariés. Ces investissements nécessitent une autorisation préfectorale et sont à titre exceptionnel.

L'entreprise verse la participation directement à l'organisme collecteur unique « Action Logement Services ». Ce versement prend la forme d'un prêt sans intérêts ou d'une subvention.

Cet organisme collecteur délivre ensuite à l’employeur un reçu.

Fiscalement, les subventions ainsi versées à cet organisme sont déductibles du résultat imposable.

L'entreprise déclare la masse salariale et le montant de la PEEC dû pour l'année suivante dans la déclaration sociale nominative (DSN) du mois de décembre.

La DSN de décembre doit être déposée à l'une des dates suivantes :

  • soit le 5 janvier lorsque l'entreprise emploie moins de 50 salariés
  • soit le 15 janvier lorsque l'entreprise emploie 50 salariés et plus.
Déclaration sociale nominative (DSN)
Téléservice
À savoir : Par tolérance, il est admis que les données déclarées dans la DSN de décembre soient déclarées au plus tard en janvier qui est déposée au plus tard le 5 ou 15 février.Comment déclarer en DSN la PEEC ?Net-entreprises.fr
Exemple : Le montant des investissements à consacrer à la PEEC pour 2023 est au minimum de 0,45 % des rémunérations versées au titre de 2022, et a été déclaré via la DSN en janvier 2024.

Lorsque l'entreprise n'a pas fait les investissements nécessaires ou n'a pas suffisamment investi, elle doit payer une cotisation de 2 %.

Cette cotisation est calculée sur le montant des salaires pour lesquels l’obligation d’investissement n’a pas été respectée.

L'entreprise doit remplir un bordereau de versement n° 2485-SD sur lequel figure le montant de la cotisation :

Bordereau de versement (TA-FPC-PEEC) Taxe d'apprentissage, participation à la formation continue et à l'effort de construction
Formulaire - Cerfa n°13604

Ce bordereau est accompagné du paiement de la cotisation.

Il est remis au SIE au plus tard le 30 avril de chaque année.

À noter : Une fiche d’aide au calcul de la cotisation de 2  %figure sur le bordereau de versement.
© Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
 
Informations pratiquesBlason Foug
Adresse
Mairie de Foug36 rue François Mitterrand54570 Foug
Téléphone
03 83 62 70 26
Fax
03 83 62 60 59
Horaires d'ouverture
Lundi, mardi, jeudi et vendredi :
10h00 – 12h15 et 15h30 – 17h30
Mercredi : 10h00 – 12h00

Horaires d’accueil téléphonique :
Lundi, mardi, jeudi et vendredi :
08h00 – 12h15 et 13h30 – 17h30
Mercredi : 08h00 à 12h00
 
Retour haut