16°
Aujourd'hui
picto-temps
Accessibilité
a A
Rechercher sur le site
  • Bandeau 2021

Démarches Administratives

Liste des thèmes » Travail - Formation » Retraite d'un agent public » Cumul emploi-retraite du fonctionnaire

Cumul emploi-retraite du fonctionnaire

Vérifié le 01 janvier 2024 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Vous êtes à la retraite et envisagez de reprendre une activité professionnelle ? Nous vous présentons les règles applicables en cas de cumul d'une rémunération d'activité et de vos pensions de retraite.

Quelles sont les conditions de cumul emploi-retraite ?

Si vous avez obtenu une pension de retraite de base du SRE ou de la CNRACL à taux plein, vous pouvez reprendre ou poursuivre une activité professionnelle.

Vous pouvez cumuler vos pensions de retraite de base et complémentaires avec le revenu procuré par votre activité professionnelle.

Ce cumul est possible quel que soit le montant de vos pensions de retraite et quel que soit le montant de votre revenu d’activité.

Vous devez remplir les 2 conditions suivantes :

  • Avoir demandé et obtenu toutes les pensions de retraite de base et complémentaires en France et à l’étranger auxquelles vous avez droit
  • Si vous exercez une activité dans le secteur privé, votre nouvelle activité doit être compatible avec vos précédentes fonctions

Quelle démarche devez-vous effectuer ?

Vous devez déclarer votre reprise d'activité à votre caisse de retraite :

Vous pouvez effectuer votre déclaration en ligne sur le site du SRE :

Retraité de la fonction publique d'État : signaler une reprise d'activité
Téléservice
À noter : Vous pouvez aussi effectuer votre déclaration par écrit à votre centre de retraites dont l’adresse figure sur la lettre accompagnant votre titre de pension et sur vos bulletins de pension.Vous devez indiquer les informations suivantes :Votre numéro de pensionNom et adresse de votre nouvel employeurDate de votre reprise d'activité et nature de votre activité professionnelle

Vous devez informer la CNRACL de votre reprise d’activité, par écrit en indiquant les informations suivantes :

  • Votre numéro de pension
  • Nom et adresse de votre nouvel employeur
  • Date de votre reprise d'activité et nature de votre activité professionnelle

Avez-vous droit à un supplément de retraite ?

La reprise d'une activité professionnelle pendant votre retraite vous permet de vous constituer, depuis le 1er janvier 2023, de nouveaux droits à la retraite auprès de la caisse de retraite de base dont relève votre activité.

Le montant de votre pension de retraite de l’Assurance retraite qui a été calculé lors de votre départ en retraite ne change pas. Mais les périodes au cours desquelles vous avez repris une activité professionnelle depuis le 1er janvier 2023 et cotisé à une caisse de retraite de base vous donne droit à une nouvelle pension de retraite.

Cette nouvelle pension de retraite est calculée à taux plein ou au taux maximum. Aucune décote n'est appliquée sur son montant.

À la différence de la pension de retraite de l’Assurance retraite qui a été calculée lors de votre départ en retraite, cette nouvelle pension ne peut faire l’objet d’aucune majoration (pour enfants par exemple).

Le montant de votre nouvelle pension de retraite ne peut pas dépasser 2 318,4 € brut par an.

Vous ne pouvez bénéficier qu’une seule fois d’une nouvelle pension de retraite auprès d'une même caisse de retraite de base.

Quelles sont les activités cumulables avec votre retraite ?

Vous pouvez poursuivre ou reprendre les activités suivantes et cumuler votre revenu d'activité et votre pension de retraite de base du SRE ou de la CNRACL.

Ce cumul est possible quel que soit le montant de vos pensions de retraite et quel que soit le montant de votre revenu d’activité.

Vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité artistique.

Les activités concernées sont les suivantes :

  • Auteur d'œuvres littéraires et dramatiques, musicales et chorégraphiques, audiovisuelles et cinématographiques, graphiques et plastiques, et photographiques
  • Artiste du spectacle (artiste lyrique, chorégraphique, artiste de variétés, musicien, chansonnier, chef d'orchestre, metteur en scène, etc.)
  • Mannequin
  • Artiste interprète rattaché au régime des professions libérales

Vous pouvez librement exercer une activité artistique ou de création.

Vous devez respecter les règles relatives aux droits d'auteur.

Vous pouvez librement créer les œuvres suivantes :

  • Livres, brochures et autres écrits littéraires, artistiques et scientifiques
  • Conférences, allocutions, sermons, plaidoiries et autres œuvres de même nature
  • Œuvres dramatiques ou dramatico-musicales
  • Œuvres chorégraphiques, numéros et tours de cirque, pantomimes dont la mise en œuvre est fixée par écrit ou autrement
  • Compositions musicales avec ou sans paroles
  • Œuvres cinématographiques et autres œuvres consistant dans des séquences animées d'images, sonorisées ou non, dénommées œuvres audiovisuelles
  • Œuvres de dessin, de peinture, d'architecture, de sculpture, de gravure, de lithographie
  • Œuvres graphiques et typographiques
  • Œuvres photographiques et œuvres réalisées à l'aide de techniques analogues à la photographie
  • Œuvres des arts appliqués
  • Illustrations, cartes géographiques
  • Plans, croquis et ouvrages plastiques relatifs à la géographie, à la topographie, à l'architecture et aux sciences
  • Logiciels, y compris le matériel de conception préparatoire
  • Créations des industries saisonnières de l'habillement et de la parure

Vous pouvez poursuivre ou reprendre un activité occasionnelle concourant au fonctionnement de la justice.

Il s'agit notamment des activités suivantes :

  • Fonctions de membre ou d'assesseur de certaines juridictions dès lors qu'elles donnent lieu à la perception d'indemnités sous forme de vacations : juré des cours d'assises, assesseur des tribunaux paritaires des baux ruraux, conseiller prud'homme, assesseur des tribunaux pour enfants
  • Missions d'expertise, de consultation ou de constatation confiées par des juges
  • Activités d'arbitrage et activités dans les commissions prévues pour obtenir la conciliation des parties, dans la mesure où la participation à ces commissions donne lieu à la perception d'indemnités

Vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité de membre d'une instance consultative ou délibérative. Il s'agit notamment des activités suivantes :

  • Conseiller régional, départemental ou municipal
  • Membre d'une commission ou d'un conseil consultatif
  • Magistrat honoraire, président d'un bureau d'aide judiciaire
  • Membre d'un conseil d'administration ou d'une commission au sein d'un établissement public, d'une entreprise du secteur public, ou d'un organisme chargé de l'exécution du service public

Vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité de professionnel de santé dans une zone caractérisée par une offre de soins insuffisante ou par des difficultés dans l'accès aux soins (désert médical).

Les professionnels de santé concernés sont les suivants :

  • Médecin, sage-femme et odontologiste
  • Pharmacien, préparateur en pharmacie, préparateur en pharmacie hospitalière, physicien médical
  • Aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier et  assistant dentaire, infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute et psychomotricien,  orthophoniste et orthoptiste, manipulateur d’électroradiologie médicale et technicien de laboratoire médical, audioprothésiste, opticien-lunetier, prothésiste et orthésiste, diététicien

Si vous faisiez partie des personnels actifs de la police nationale, vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité privée de sécurité.

Les activités concernées sont les suivantes :

  • Surveillance humaine, ou par des systèmes électroniques de sécurité, ou gardiennage de biens meubles ou immeubles, sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles ou dans les transports publics en commun
  • Transport et surveillance de fonds, de bijoux ou de métaux précieux
  • Protection de l'intégrité physique des personnes
  • Protection, pour le compte d'un armateur, contre des menaces de détournement ou d'actes de terrorisme, de navires battant pavillon français

Quelles sont les conditions de reprise d'une autre activité ?

Vous devez avoir rompu tout lien professionnel avec votre employeur.

Vous pouvez reprendre une activité professionnelle dans la fonction publique (en tant que contractuel) ou dans le secteur privé et cumuler votre pension de retraite et le revenu procuré par cette activité.

Si vous exercez une activité dans le secteur privé, votre nouvelle activité doit être compatible avec vos précédentes fonctions.

Le montant brut annuel de vos revenus d'activité ne doit pas dépasser le tiers du montant brut annuel de votre pension de retraite de base du SRE ou de la CNRACL.

Si le montant annuel brut de vos revenus d'activité dépasse le tiers du montant annuel brut de votre retraite de base, le montant du dépassement est déduit de votre pension de retraite de base après application d'un abattement.

Cet abattement est égal à 7 950,07 € par an.

Exemple : Le montant brut total de votre pension de retraite est de 18 000 € par an.Votre activité vous procure un revenu de 21 600 € par an donc supérieur au tiers de votre pension (18 000 / 3 = 6 000).Votre pension est en conséquence réduite de 7 649,93 € par an (21 600 - 6 000 - 7 950,07 € = 7 649,93)

Vos revenus d'activités pris en compte sont les suivants :

  • Si vous avez repris une activité salariée : il s'agit des sommes que vous avez perçues pour leur montant brut, quelle que soit leur nom, pour des services rémunérés à la journée, au mois ou à l'année ou forfaitairement, sous la forme d'une indemnité ou d'une allocation quelconque. Si vous avez repris une activité de contractuel dans la fonction publique, l'indemnité de résidence, le supplément familial de traitement, les remboursements et les indemnités d'élu ne sont pas prises en compte.
  • Si vous avez repris une activité non salariée : il s'agit des sommes que vous avez encaissées diminuées des dépenses payées pour l'accomplissement de vos prestations

Un simulateur permet d'effectuer une estimation du revenu d'activité que vous pouvez cumuler avec votre pension de retraite de base du SRE ou de la CNRACL.

Estimer le revenu cumulable avec votre pension de retraite
Simulateur

Quelle démarche devez-vous effectuer ?

Vous devez déclarer votre reprise d'activité à votre caisse de retraite :

Vous pouvez effectuer votre déclaration en ligne sur le site du SRE :

Retraité de la fonction publique d'État : signaler une reprise d'activité
Téléservice
À noter : Vous pouvez aussi effectuer votre déclaration par écrit à votre centre de retraites dont l’adresse figure sur la lettre accompagnant votre titre de pension et sur vos bulletins de pension.Vous devez indiquer les informations suivantes :Votre numéro de pensionNom et adresse de votre nouvel employeurDate de votre reprise d'activité et nature de votre activité professionnelle

Vous devez informer la CNRACL de votre reprise d’activité, par écrit en indiquant les informations suivantes :

  • Votre numéro de pension
  • Nom et adresse de votre nouvel employeur
  • Date de votre reprise d'activité et nature de votre activité professionnelle

Avez-vous droit à un supplément de retraite ?

La reprise d'une activité professionnelle pendant votre retraite ne vous ouvre aucun nouveau droit à la retraite.

Vos pensions de retraite ne sont pas recalculées.

Quelles sont les conditions de cumul emploi-retraite ?

Si vous avez obtenu une pension de retraite de base du SRE ou de la CNRACL à taux plein, vous pouvez reprendre ou poursuivre une activité professionnelle.

Vous pouvez cumuler vos pensions de retraite de base et complémentaires avec le revenu procuré par votre activité professionnelle.

Ce cumul est possible quel que soit le montant de vos pensions de retraite et quel que soit le montant de votre revenu d’activité.

Vous devez remplir les 2 conditions suivantes :

  • Avoir demandé et obtenu toutes les pensions de retraite de base et complémentaires en France et à l’étranger auxquelles vous avez droit
  • Si vous exercez une activité dans le secteur privé, votre nouvelle activité doit être compatible avec vos précédentes fonctions

Quelle démarche devez-vous effectuer ?

Vous devez déclarer votre reprise d'activité à votre caisse de retraite :

Vous pouvez effectuer votre déclaration en ligne sur le site du SRE :

Retraité de la fonction publique d'État : signaler une reprise d'activité
Téléservice
À noter : Vous pouvez aussi effectuer votre déclaration par écrit à votre centre de retraites dont l’adresse figure sur la lettre accompagnant votre titre de pension et sur vos bulletins de pension.Vous devez indiquer les informations suivantes :Votre numéro de pensionNom et adresse de votre nouvel employeurDate de votre reprise d'activité et nature de votre activité professionnelle

Vous devez informer la CNRACL de votre reprise d’activité, par écrit en indiquant les informations suivantes :

  • Votre numéro de pension
  • Nom et adresse de votre nouvel employeur
  • Date de votre reprise d'activité et nature de votre activité professionnelle

Avez-vous droit à un supplément de retraite ?

La reprise d'une activité professionnelle pendant votre retraite vous permet de vous constituer de nouveaux droits à la retraite auprès de la caisse de retraite de base dont relève votre activité.

Si vous reprenez une activité chez votre dernier employeur, cette reprise d’activité doit débuter au moins 6 mois après votre admission à la retraite.

À noter : Ce délai de 6 mois ne s'applique pas si vous avez été admis à la retraite avant le 15 octobre 2023.

Le montant de votre pension de retraite du SRE ou de la CNRACL qui a été calculé lors de votre départ en retraite ne change pas. Mais les périodes au cours desquelles vous avez repris une activité professionnelle et cotisé à une caisse de retraite de base vous donnent droit à une nouvelle pension de retraite.

Cette nouvelle pension de retraite est calculée à taux plein ou au taux maximum. Aucune décote n'est appliquée sur son montant.

À la différence de la pension de retraite du SRE ou de la CNRACL qui a été calculée lors de votre départ en retraite, cette nouvelle pension ne peut faire l’objet d’aucune majoration (pour enfants par exemple).

Le montant de votre nouvelle pension de retraite ne peut pas dépasser 2 318,4 € brut par an.

À savoir : Vous ne pouvez bénéficier qu’une seule fois d’une nouvelle pension de retraite auprès d'une même caisse de retraite de base.

Quelles sont les activités cumulables avec votre retraite ?

Vous pouvez poursuivre ou reprendre les activités suivantes et cumuler votre revenu d'activité et votre pension de retraite de base du SRE ou de la CNRACL.

Ce cumul est possible quel que soit le montant de vos pensions de retraite et quel que soit le montant de votre revenu d’activité.

Vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité artistique.

Les activités concernées sont les suivantes :

  • Auteur d'œuvres littéraires et dramatiques, musicales et chorégraphiques, audiovisuelles et cinématographiques, graphiques et plastiques, et photographiques
  • Artiste du spectacle (artiste lyrique, chorégraphique, artiste de variétés, musicien, chansonnier, chef d'orchestre, metteur en scène, etc.)
  • Mannequin
  • Artiste interprète rattaché au régime des professions libérales

Vous pouvez librement exercer une activité artistique ou de création.

Vous devez respecter les règles relatives aux droits d'auteur.

Vous pouvez librement créer les œuvres suivantes :

  • Livres, brochures et autres écrits littéraires, artistiques et scientifiques
  • Conférences, allocutions, sermons, plaidoiries et autres œuvres de même nature
  • Œuvres dramatiques ou dramatico-musicales
  • Œuvres chorégraphiques, numéros et tours de cirque, pantomimes dont la mise en œuvre est fixée par écrit ou autrement
  • Compositions musicales avec ou sans paroles
  • Œuvres cinématographiques et autres œuvres consistant dans des séquences animées d'images, sonorisées ou non, dénommées œuvres audiovisuelles
  • Œuvres de dessin, de peinture, d'architecture, de sculpture, de gravure, de lithographie
  • Œuvres graphiques et typographiques
  • Œuvres photographiques et œuvres réalisées à l'aide de techniques analogues à la photographie
  • Œuvres des arts appliqués
  • Illustrations, cartes géographiques
  • Plans, croquis et ouvrages plastiques relatifs à la géographie, à la topographie, à l'architecture et aux sciences
  • Logiciels, y compris le matériel de conception préparatoire
  • Créations des industries saisonnières de l'habillement et de la parure

Vous pouvez poursuivre ou reprendre un activité occasionnelle concourant au fonctionnement de la justice.

Il s'agit notamment des activités suivantes :

  • Fonctions de membre ou d'assesseur de certaines juridictions dès lors qu'elles donnent lieu à la perception d'indemnités sous forme de vacations : juré des cours d'assises, assesseur des tribunaux paritaires des baux ruraux, conseiller prud'homme, assesseur des tribunaux pour enfants
  • Missions d'expertise, de consultation ou de constatation confiées par des juges
  • Activités d'arbitrage et activités dans les commissions prévues pour obtenir la conciliation des parties, dans la mesure où la participation à ces commissions donne lieu à la perception d'indemnités

Vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité de membre d'une instance consultative ou délibérative. Il s'agit notamment des activités suivantes :

  • Conseiller régional, départemental ou municipal
  • Membre d'une commission ou d'un conseil consultatif
  • Magistrat honoraire, président d'un bureau d'aide judiciaire
  • Membre d'un conseil d'administration ou d'une commission au sein d'un établissement public, d'une entreprise du secteur public, ou d'un organisme chargé de l'exécution du service public

Vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité de professionnel de santé dans une zone caractérisée par une offre de soins insuffisante ou par des difficultés dans l'accès aux soins (désert médical).

Les professionnels de santé concernés sont les suivants :

  • Médecin, sage-femme et odontologiste
  • Pharmacien, préparateur en pharmacie, préparateur en pharmacie hospitalière, physicien médical
  • Aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier et assistant dentaire, infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute et psychomotricien, orthophoniste et orthoptiste, manipulateur d’électroradiologie médicale et technicien de laboratoire médical, audioprothésiste, opticien-lunetier, prothésiste et orthésiste, diététicien

Si vous faisiez partie des personnels actifs de la police nationale, vous pouvez poursuivre ou reprendre une activité privée de sécurité.

Les activités concernées sont les suivantes :

  • Surveillance humaine, ou par des systèmes électroniques de sécurité, ou gardiennage de biens meubles ou immeubles, sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles ou dans les transports publics en commun
  • Transport et surveillance de fonds, de bijoux ou de métaux précieux
  • Protection de l'intégrité physique des personnes
  • Protection, pour le compte d'un armateur, contre des menaces de détournement ou d'actes de terrorisme, de navires battant pavillon français

Quelles sont les conditions de reprise d'une autre activité ?

Vous devez avoir rompu tout lien professionnel avec votre employeur.

Vous pouvez reprendre une activité professionnelle dans la fonction publique (en tant que contractuel) ou dans le secteur privé et cumuler votre pension de retraite et le revenu procuré par cette activité.

Si vous exercez une activité dans le secteur privé, votre nouvelle activité doit être compatible avec vos précédentes fonctions.

Le montant brut annuel de vos revenus d'activité ne doit pas dépasser le tiers du montant brut annuel de votre pension de retraite de base du SRE ou de la CNRACL.

Si le montant annuel brut de vos revenus d'activité dépasse le tiers du montant annuel brut de votre retraite de base, le montant du dépassement est déduit de votre pension de retraite de base après application d'un abattement.

Cet abattement est égal à 7 950,07 € par an.

Exemple : Le montant brut total de votre pension de retraite est de 18 000 € par an.Votre activité vous procure un revenu de 21 600 € par an donc supérieur au tiers de votre pension (18 000 / 3 = 6 000).Votre pension est en conséquence réduite de 7 649,93 € (21 600 - 6 000 - 7 950,07 € = 7 649,93)

Vos revenus d'activités pris en compte sont les suivants :

  • Si vous avez repris une activité salariée : il s'agit des sommes que vous avez perçues pour leur montant brut, quelle que soit leur nom, pour des services rémunérés à la journée, au mois ou à l'année ou forfaitairement, sous la forme d'une indemnité ou d'une allocation quelconque. Si vous avez repris une activité de contractuel dans la fonction publique, l'indemnité de résidence, le supplément familial de traitement, les remboursements et les indemnités d'élu ne sont pas prises en compte
  • Si vous avez repris une activité non salariée : il s'agit des sommes que vous avez encaissées diminuées des dépenses payées pour l'accomplissement de vos prestations

Un simulateur permet d'effectuer une estimation du revenu d'activité que vous pouvez cumuler avec votre pension de retraite de base du SRE ou de la CNRACL.

Estimer le revenu cumulable avec votre pension de retraite
Simulateur

Quelle démarche devez-vous effectuer ?

Vous devez déclarer votre reprise d'activité à votre caisse de retraite :

Vous pouvez effectuer votre déclaration en ligne sur le site du SRE :

Retraité de la fonction publique d'État : signaler une reprise d'activité
Téléservice
À noter : Vous pouvez aussi effectuer votre déclaration par écrit à votre centre de retraites dont l’adresse figure sur la lettre accompagnant votre titre de pension et sur vos bulletins de pension.Vous devez indiquer les informations suivantes :Votre numéro de pensionNom et adresse de votre nouvel employeurDate de votre reprise d'activité et nature de votre activité professionnelle

Vous devez informer la CNRACL de votre reprise d’activité, par écrit en indiquant les informations suivantes :

  • Votre numéro de pension
  • Nom et adresse de votre nouvel employeur
  • Date de votre reprise d'activité et nature de votre activité professionnelle

Avez-vous droit à un supplément de retraite ?

La reprise d'une activité professionnelle pendant votre retraite ne vous ouvre aucun nouveau droit à la retraite.

Vos pensions de retraite ne sont pas recalculées.

© Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
 
Informations pratiquesBlason Foug
Adresse
Mairie de Foug36 rue François Mitterrand54570 Foug
Téléphone
03 83 62 70 26
Fax
03 83 62 60 59
Horaires d'ouverture
Lundi, mardi, jeudi et vendredi :
10h00 – 12h15 et 15h30 – 17h30
Mercredi : 10h00 – 12h00

Horaires d’accueil téléphonique :
Lundi, mardi, jeudi et vendredi :
08h00 – 12h15 et 13h30 – 17h30
Mercredi : 08h00 à 12h00
 
Retour haut